0%

Rituel de Purification

手水の作法

5

Comment se purifier avant d’entrer dans un sanctuaire ? Si vous avez déjà visité un temple ou un sanctuaire au Japon, vous avez certainement remarqué la présence systématique d’une « fontaine », d’un petit bassin juste avant l’entrée, où chacun ne manque pas de « se laver les mains ». Ceci est en fait un rituel de purification du corps et de l’esprit, afin de pouvoir rentrer sur le territoire sacré qu’est l’enceinte du sanctuaire. Comme tout rituel, chaque étape est codifiée et respecte un ordre précis : mode d’emploi et autres infos pour mieux comprendre et faire ça comme il faut. 😉

Rituel de purification

Un hishaku 柄杓, l’espèce de « louche » que l’on utilise lors du rituel temizu. Remarquez sur celui de Ise-jingû la présence de 5 repères correspondant aux doses d’eau à utiliser lors des différentes étapes du rituel.

Signification du rituel et mini-glossaire

Je précise en introduction que le rituel de purification a lieu afin de pénétrer dans une enceinte sacrée (ce que j’ai cru pendant longtemps) mais ce n’est pas vraiment le cas. Si vous remarquez bien, dans les étapes ci-dessous, on rince, on purifie principalement ses mains et sa bouche. Cela correspond en fait aux parties du corps que l’on utilise lors d’une prière au sanctuaire : on frappe un certain nombre de fois dans ses mains et l’on prie en utilisant sa bouche.

Ce rituel est effectué dans une Temizu-ya ou Chôzu-ya 手水舎 (le point d’eau à l’entrée, voir première photo comme exemple) à l’aide d’une sorte de louche, appelée hishaku.

 

Les étapes du rituel

  • Étape préparatoire: faire un salut en inclinant légèrement le haut du corps, mains sur le haut des cuisses (comme le montre la première photo de la capture ci-dessous).
  • Première étape: prendre le hishaku (l’espèce de « louche » toujours présente au point de purification) dans sa main droite, le remplir d’eau et arroser sa main gauche afin de la purifier ;
  • Deuxième étape: faire passer le hishaku dans sa main gauche et arroser sa main droite afin de la purifier ;
  • Troisième étape: refaire passer le hishaku dans sa main droite, verser de l’eau dans sa main gauche et la porter à sa bouche pour la rincer. Ne jamais porter directement le hishaku à ses lèvres ;
  • Quatrième étape: verser à nouveau de l’eau sur sa main gauche pour la rincer après le contact avec la bouche ;
  • Cinquième étape: rincer le hishaku en le mettant à la verticale afin que l’eau restante coule le long du manche et le remettre à sa place.

Notez bien qu’en près de 10 ans de Japon :

  • je n’ai jamais vu faire l’étape préparatoire, le salut : il est possible que je n’y ai jamais fait attention, mais je pense plutôt qu’elle a été tout simplement peu à peu oubliée par les nouvelles générations ;
  • seul le guide de Ise-jingû a fait mention de la quatrième étape, qui semble tout de même tout à fait dans la logique du rituel de purification.

 

Les étapes du rituel de purification en photos.

Certains sanctuaires n’hésitent pas à mettre une explication détaillée des étapes à suivre en images pour rappeler les bonnes pratiques aux visiteurs.

Références

– Les étapes expliquées en photos (voir ci-dessus) et trouvées dans un sanctuaire à Enoshima (2005) ;
– Explications du guide bénévole au Geku d’Ise-jingû (2012) ;
Shintô – Le déroulement d’une visite au sanctuaire 神道・参拝の方法 sur Wikipédia Japon.
– Et bien entendu beaucoup d’expériences personnelles. 😉

S'abonner
Pour être mis au courant des nouveautés directement par mail