0%

Si vous faîtes le trajet Enoshima <=> Tokyo, ou si vous allez visiter Kamakura, certains itinéraires vous feront passer par Ôfuna. Si vous décidez d’y faire une petite escale, voilà ce qui vous y attend…

Vision presque irréelle de Kannon (déesse bouddhiste de la miséricorde) qui surplombe la ville et le réseau câblé de la station de train avoisinante.

La statue a été commencée en 1929, mais sa construction a été stoppée en 1934 avec le début de la guerre dans le Pacifique. Ce n’est que 20 ans après que la construction a repris, pour être enfin achevée en 1961.

La statue fait 25,39 mètres de haut pour un poids de 1915 tonnes.

Photos de l’avancement des travaux.

On peut accéder à l’intérieur de la statue, où on trouvera entre autres un petit temple pour se recueillir. Les personnes présentes lors de ma visite était très sympathiques et se sont empressées d’utiliser des expressions de salutations en anglais. Avec le billet d’entrée, on vous remettra également une feuille A4 avec un historique complet en anglais.

Située au fond dès que vous aurez passé l’entrée, cette lanterne, qui n’en est pas vraiment une, abrite en fait une flamme provenant de l’explosion atomique de Hiroshima. D’après les explications, elle est conservée là en symbole de la volonté du Japon de rester une nation pacifique.

Location : Ôfuna, ouest de Yokohama
Horaires : de 09h à 17h
Tarif : 300 yens (adulte), 100 yens (enfants moins de 15 ans)
Contact : Page internet (ja)

S'abonner
Pour être mis au courant des nouveautés directement par mail