0%
Iimoriyama à Aizuwakamatsu

Iimoriyama – 飯盛山

Lors de la transition de la période Edo (1600 à 1867) à la période Meiji (1868 à 1912), i.e. d’un système de shogunat à un système impérial, le Japon est devenue la scène de la guerre Boshin (戊辰戦争), entre l’armée pro-impériale et les factions encore fidèles au Shogun Tokugawa. La région d’Aizu, et le clan éponyme, fut l’un des derniers fiefs de résistance des partisans du Shogun.

Iimoriyama à AizuwakamatsuIimoriyama à Aizuwakamatsu

Lorsque le château d’Aizuwakamatsu finit par tomber face à l’armée impériale, les adolescents (16 à 17 ans) du groupe de samurais Byakkotai ( 白虎隊) (Compagnie des Tigres Blancs), se firent seppuku sur la colline Iimoriyama (飯盛山). (NDR: En occident, le rituel du seppuku est plus connu sous le nom de harakiri.) Leurs tombes sont encore honorées à ce jour sur le site même de leur fin tragique (photo de gauche). Un cimetière adjacent se trouve sur l’autre flanc de la colline (photo de droite).



Iimoriyama à AizuwakamatsuIimoriyama à Aizuwakamatsu


Si vous n’avez pas envie de monter une à une toutes les marches de Iimoriyama, un escalator vous conduira jusqu’au sommet, vous délestant au passage de quelques yens bien entendu. 😉 C’est au sommet que vous trouverez les différents monuments en l’honneur des Byakkotai, et que vous pourrez profiter d’une bonne vue d’ensemble de la ville.

Iimoriyama à AizuwakamatsuIimoriyama à Aizuwakamatsu

Iimoriyama est également très agréable avec ces imposants arbres centenaires, et vous ne sauriez manquer la visite de Sazaedô, qu’on peut apercevoir en haut des escaliers sur le cliché de gauche.

Accès: en bus, depuis la gare JR de Aizuwakamatsu (会津若松) s’arrêter à l’arrêt numéro 29 « Iimoriyamashita » (飯盛山下) (46mn). Voir ici pour le Pass Bus à la journée.
Horaires : toujours ouvert, mais une visite nocturne dans un cimetière… *_*
Tarif : gratuit

S'abonner
Pour être mis au courant des nouveautés directement par mail