0%

Tatsuko, Uki-jinja/Kansa-gu et Gozaishi-jinja

0
Tazawako et Tatsuko

Une libellule observe la statue de Tatsuko devant le sanctuaire Uki-jinja.

Tatsuko et ses sanctuaires – 田沢湖の竜子伝説. Après notre balade semi-champêtre et une baignade bien méritée, notre prochaine étape était la statue dorée de Tatsuko et les différents sanctuaires qui y sont dédiés. Bien que nationalement célèbre, je n’aurais jamais imaginé que l’attraction touristique principale du lac puisse drainer autant de personnes en un seul point…

Tazawako et Tatsuko

Le sanctuaire Uki-jinja – Kansa-gu.

En un seul point car, très franchement, jusque-là, nous n’avions pas vu foule. Bien que surprenant vu la réputation du lac en période estivale, on ne s’en était pas plaints et on n’avait pas spécialement chercher à en comprendre la raison. En fait, c’était bien simple, tous les cars touristiques convergeaient vers la statue de la belle Tatsuko. Le contraste avec le reste du lac était tellement flagrant que je me suis demandé d’où pouvaient venir les bus… et par où ils repartaient, n’en ayant pas vu l’ombre d’un sur le tour complet que nous avons effectué. Mystère.

Tazawako et Tatsuko

La fameuse statue de Tatsuko.

Mais cessons de nous plaindre et parlons un peu géologie et légende. Afin d’écrire ce billet, je voulais avoir une version en japonais de l’histoire de Tatsuko et je me suis donc retrouvé à lire la page Wikipédia fort bien documentée (?). Bien m’en prit car j’ai ainsi découvert qu’on n’était pas vraiment sûr de l’origine du lac, la piste la plus sérieuse restant une caldeira il y a 1,8 à 1,5 millions d’année. Passons sur ces détails en vulcanologie et intéressons-nous plutôt à la légende de la petite Tatsuko, bien moins scientifique mais tellement plus agréable à entendre.

Tazawako et Tatsuko

Détail de l’armature du sanctuaire Uki-jinja.

Tatsuko, belle comme elle était, n’avait aucune envie de perdre ses atouts naturels et se mit donc à prier ardemment la kannon locale. Si ardemment, d’ailleurs, que la divinité finit par lui répondre, lui demandant d’aller boire d’une source située dans les montagnes (actuellement, ce serait celle située au sanctuaire Gozaishi-jinja). S’exécutant sur le champ, la belle Tatsuko se sentit prise d’une soif effroyable qui ne s’apaisait guère malgré toutes les gorgées qu’elle buvait à la source. Courant dans tous les sens, elle finit par se transformer en dragon et se réfugia au fond du lac lorsqu’elle se rendit compte de son apparence. Sa mère, partie à sa recherche, finit par la retrouver mais abandonne l’idée de la ramener avec elle lorsqu’elle vit ce qu’était devenu sa fille. La torche qu’elle envoya dans le lac au moment de leur séparation prit la forme d’un poisson et serait l’origine de l’espèce – aujourd’hui malheureusement éteinte – des kunimasu.

Tazawako et Tatsuko

Le torii du sanctuaire Gozaishi-jinja.

L’histoire ne s’arrête cependant pas là. Hachirô, un homme lui aussi transformé en dragon et gardien du lac Hachirô-gata, se serait épris de Tatsuko. Partageant elle-même ce sentiment, Hachirô aurait décidé d’aller vivre avec elle dans le lac Tazawa-ko. Privé de son gardien, le lac Hachirô-gata se fit de moins en moins profond (et est fortement poldérisé à l’heure actuelle), alors que le lac Tazawa-ko ne cessa de s’approfondir, au point qu’il ne gèle désormais plus en hiver, réchauffé certainement qu’il l’est par les feux de leur amour. 😉

Tazawako et Tatsuko

À côté du sanctuaire Uki-jinja – Kansa-gu.

Infos pratiques

Horaires : le lac et les sanctuaires sont libres d’accès ; la plupart des boutiques, dont la location de vélos, sont ouvertes de 8h à 17h30
Tarifs : location de vélos à 400 yens la première heure puis 150 yens par demi-heure supplémentaire
Accès : depuis la gare JR de Tazawako prendre le bus pour Tazawa-kohan (350 yens, 15mn, un bus environ toutes les heures de 6h55 à 18h20)
Liens utiles et références : Site officiel (ja) – Wikipédia (ja) – Brochure JNTO et carte (an) – Secret Japan (an)

chargement de la carte - veuillez patienter...

Tazawa-ko 39.700272, 140.722419 Tazawa-ko * Lac Tazawa * Tatsuko, Uki-jinja/Kansa-gu et Gozaishi-jinja * Minshuku : Hyutte Biruke

Tazawako et Tatsuko

Cloche du sanctuaire Uki-jinja – Kansa-gu.

Tazawako et Tatsuko

Mais que peut-elle donc regarder ?

Tazawako et Tatsuko

Interdit de pêcher, donc forcément, c’est la fête aux poissons !

Tazawako et Tatsuko

Vue arrière du sanctuaire Uki-jinja.

Tazawako et Tatsuko

La statue et son vis-à-vis : pas de bus sur ce cadrage mais le parking n’est pas loin. 😉

Tazawako et Tatsuko

Tazawako et Tatsuko

Tazawako et Tatsuko

Juste devant le torii du sanctuaire Gozaishi-jinja.

Tazawako et Tatsuko

Même s’il n’y a pas de marées dans un lac, je me demande si sa base est parfois submergée, un peu comme celui de Hakone.

Tazawako et Tatsuko

C’est une des choses que j’apprécie beaucoup au Japon : on tombe toujours sur des arbres magnifiques !

Tazawako et Tatsuko

Le sanctuaire Gozaishi-jinja.

Tazawako et Tatsuko

Avec la statue de Tatsuko.

Tazawako et Tatsuko

Bye bye Tazawa-ko !

Date des clichés : 2010/08/05 – Objectifs et Apn : Tokina 12-24 et Canon 24-15mm sur Canon EOS 40D


S'abonner
Pour être mis au courant des nouveautés directement par mail