0%

Rockeurs et Cosplayers de Harajuku

0
Harajuku et ses cosplayers

Rockeurs et Cosplayers de Harajuku

Les bourrasques du haru ichiban – un vent fort qui annonce la fin de l’hiver et le début du printemps – ne m’auront pas empêché de profiter pleinement du week-end dernier, gonflant même mes voiles vers un quartier connu de tous, mais que je n’avais jamais pris le temps de photographier : Harajuku et ses cosplayers Gothic Lolita et Visual Kei

Harajuku et ses cosplayers Harajuku et ses cosplayers Harajuku et ses cosplayers


Rien de plus agréable que de pouvoir à nouveau endosser l’espace d’un instant mon costume de franchouillard tapageur, laissant quelques heures au placard ma pelisse de gaijin tatamisé qui commence à prendre de l’âge. Avec des amis français de passage sur Tôkyô, j’ai ainsu eu l’occasion de troquer mon statut de résident pour celui de touriste, m’affranchissant dans le processus d’une gêne, somme toute stupide, quant à la prise de vue de personnes.

Harajuku et ses cosplayersHarajuku et ses cosplayersHarajuku et ses cosplayers


J’avais depuis longtemps envie de m’essayer au portrait, mais je n’aurais jamais pensé que le portrait de rue pouvait être une activité aussi passionnante. Adieu donc mes scrupules de voyeur photographique, je me lance dans une nouvelle rubrique qui regroupera mes photos de Japonais / Japonaises. Espérons qu’elle aura de beaux jours devant elle et que je ne me ferai pas trop taper dessus à vouloir prendre tout et n’importe qui. Peu importe d’ailleurs, c’est vraiment ce que j’ai le plus envie de faire en ce moment, donc il vous faudra faire avec cette nouvelle lubie de ma part.

Harajuku et ses cosplayers Harajuku et ses cosplayers Harajuku et ses cosplayers


Mes premières victimes sont donc, comme je le disais, les jeunes de Harajuku qui, le temps d’une journée, quittent la sobriété -toute relative – de l’uniforme d’école ou d’entreprise, pour d’excentriques costumes, de nouvelles peaux permettant de changer d’identité et d’affirmer leur existence dans une société où le groupe est l’unité fondatrice.

Harajuku et ses cosplayersHarajuku et ses cosplayersHarajuku et ses cosplayers

Groupes que l’on retrouve d’ailleurs ici avec différentes tendances dont j’aurais bien du mal à vous parler sans dire de bêtises tant le phénomène m’est inconnu. Toujours est-il que j’ai vraiment adoré passer l’après-midi à chasser des émotions et que je compte bien y repasser prochainement.

Harajuku et ses cosplayers
Date des clichés : 2008/02/24 – Apn : Canon EOS 40D


Horaires
: les cosplayers se rassemblent surtout le week-end
Tarifs : accès libre
Accès : de la gare de Harajuku par le JR, ou de la station de Omotesandô par le métro
Liens utiles et références : Wikipédia (français)

S'abonner
Pour être mis au courant des nouveautés directement par mail