0%

Un reconstruction sympathique – 小田原城

On va un peu arrêter de parler gastronomie et autres gourmandises pour revenir à mon carnet de route précédent. Certes, nous avions faim, mais si nous avons choisi Odawara pour nous restaurer, c’est aussi parce que cela faisait longtemps que je voulais en voir le château…


Étant une reconstruction moderne, je n’ai pas pris la peine d’en visiter les intérieurs, mais les dépendances étaient vraiment très agréables. Tout étant librement accessible au public, on y retrouve certes des touristes et autres curieux, mais c’est surtout un espace de promenade où chacun vient vaquer à ses occupations. La ville si morne et froide aux alentours de la gare se retrouve ainsi gratifiée d’une facette humaine, pleine de chaleur, confirmant toujours un peu plus l’image qu’a le Japon de pays de contrastes.

Remarquez, je me permets ce genre de remarque sur le manque de chaleur humaine, mais je ne fais que photographier de la pierre et du bâti. Il faut vraiment que je me décide à shooter un peu plus les personnes…

En bref : bien que sympathique, Odawara-jô ne mérite pas spécialement le déplacement, à part peut-être au moment des cerisiers en fleurs. Décidément, on y revient toujours à ceux-là. 😉

Date des clichés : 2009/02/08 – Apn : Canon EOS 40D

Horaires : accès libre (?)
Tarifs : accès libre pour le parc et les dépendances du château – 400 yens pour entrer dans la tour principale qui sert de musée (à vérifier car je n’y suis pas entré)
Tout le web : Château de Odawara

S'abonner
Pour être mis au courant des nouveautés directement par mail