0%

Nanki Shirahama : la plus belle plage du Japon ?

0

Mon carnet de route précédent me permet de faire une transition en douceur vers la suite de mon voyage de cet été. En effet, après la déception en demi-teinte de Koya-san, nous avons rallié Wakayama sous la pluie battante d’un violent orage, qui a fini de nous convaincre de l’urgence d’une belle plage ensoleillée pour nous remettre de l’humidité estivale. Un coup d’œil rapide sur le Lonely Planet et nous voilà avec une destination toute trouvée : Shirahama et son sable blanc directement importé d’Australie…

Nanki-Shirahama-1

Shirahama, dont je n’avais jamais entendu parlé jusque-là, a la réputation d’être l’une des plus belles plages du Japon. Malgré toute ma belle volonté à croire cette bonne parole relayée par notre guide, je restais un Saint Thomas de marbre, demandant à voir avant de me convertir. Mais converti je le fus, avec ce qui est sûrement ma meilleure journée plage depuis mon arrivée au Japon – ce qui fait déjà un peu plus de six ans tout de même.

Plage de Nanki Shirahama

Beaucoup, beaucoup de jeunes, quelques familles, des centaines de parasols et au moins le double de bouées aux couleurs flashy (petite clin d’œil à mes compagnons de voyage) : on a vraiment peine à croire qu’on est à seulement deux heures de train d’Osaka. Soleil, ambiance de vacances et eau claire étaient au rendez-vous et les photos ne sont pas là pour en témoigner, normal, j’avais vraiment autre chose à faire que de rester avec mon 40D à la main. Si vous avez l’occasion d’y aller, foncez, mais évitez d’y passer trop tôt si vous êtes allergique à la foule. Personnellement, et pour une fois, cela ne m’a aucunement dérangé, même si je me serais bien passé de la stéréo de certains groupes. 😉

Infos pratiques

Horaires : accès libre
Tarifs : gratuit
Installations : il y a beaucoup de consignes réparties un peu partout le long de la plage (300 yen en général), des douches gratuites (tout du moins pendant la saison estivale) et un combini juste à côté (pris d’assaut toute la journée, son carrelage ressemble plus à une annexe de la plage qu’autre chose)
Accès : depuis la gare de Tennôji à Osaka, prendre l’express Ocean Arrow (1h55 – 4620 yen) ou un train local avec notamment un changement à Wakayama (3h46 – 2940 yen) jusqu’à la gare de Shirahama – vu les tarifs, si on est limité niveau budget, je ne peux que conseiller d’y aller en train local avec un seishun 18 kippu – à partir de Shirahama, il faudra prendre un bus jusqu’au centre (15 mn, 330 yen)
Web : page internet (japonaisanglais)

chargement de la carte - veuillez patienter...

Plage de Shirahama 33.681604, 135.344610 Shirahama * Plage de Nanki Shirahama

Les autres étapes de mon voyage

Voyage dans le Kansai et Shikoku (été 2008) : Mont Kôya => Nanki Shirahama => En route vers Shikoku => Awa Odori à Tokushima => Shôdo-shima

Date des clichés : 2008/08/12 – Apn : Canon EOS 40D

 

Les autres plages du Japon

Une sélection des autres plages que j’ai visitées au Japon.

S'abonner
Pour être mis au courant des nouveautés directement par mail