0%

Vallée de Hato-no-Su

Les randonnées de Tôkyô

2
Vallée de Hato-no-Su et la rivière Tama

Vallée de Hato-no-Su et la rivière Tama.

Automne végétal, automne minéral – 鳩ノ巣渓谷・緑の東京都. On parle beaucoup de Tōkyō sur le net. Bien plus qu’on ne le croît en fait, étant donné que nombre de billets de blog ou d’articles de presse font référence au Japon et aux Japonais en général pour parler ou décrire des caractéristiques propres à la capitale et à ses habitants. Ce billet n’a cependant pas pour but de faire un procès à ces généralisations – abusives de mon point de vue – mais de vous faire découvrir un peu d’autres aspects de Tōkyō justement, tout en offrant des itinéraires de balades ou de randonnées aux résidents du Kantô souhaitant se changer un peu les idées

Vallée de Hato-no-Su depuis l'abri de Matsu-no-Kiōne

Vallée de Hato-no-Su depuis l’abri de Matsu-no-Kiōne.

Afin d’essayer de ne pas tomber dans ces mêmes travers que je dénonce, une petite précision s’impose : je vais vous parler ici, et à l’avenir, de destinations se situant dans la préfecture métropolitaine de Tōkyō. Oubliez donc ici la typique, et surtout très vendeuse, photo d’immenses immeubles modernes et de foule (au hasard, Shinjuku ou Shibuya), je vous emmène dans un Tōkyō campagnard et montagneux où même les salarymen les plus stressés se transforment en Bisounours face aux merveilles de Dame Nature. Moi même, je ne sais pas si j’en ai l’air comme ça, mais j’étais quand même quelqu’un de plutôt occupé dans ma vie de prof à Yokohama. Avec généralement seulement le dimanche de libre, je me suis beaucoup intéressé aux différentes destinations accessibles dans la journée depuis le centre, fouinant sur le net nippon (les Japonais sont clairement de gros randonneurs) et glanant prospectus et affiches des petites gares locales.

Automne végétal, automne minéral

Automne végétal, automne minéral.

C’est ainsi que je me suis peu à peu intéressé à une bonne partie de l’extrême ouest de la préfecture de Tōkyō. Des noms comme Akiruno (あきる野), Hinode (日の出), Okutama (奥多摩), Hinohara (檜原) ou encore Oume (青梅) me sont désormais presque aussi familiers que Shinjuku (新宿), Ginza (銀座), Shibuya (渋谷) et autres, et c’est à la découverte de ce petit jardin « secret » que j’aimerais vous convier à travers cette première randonnée. Et pour une première, on peut dire que j’aurais pu faire mieux. J’ai en effet choisi la gare de Hato-no-Su un peu au hasard, principalement pour son emplacement sur la rivière Tama (多摩川), espérant pouvoir en faire une balade sympa.

Le sanctuaire Sui-jinja - Vallée de Hato-no-Su

Le sanctuaire Sui-jinja sur sa bute dégage une atmosphère des plus agréables.

Si finalement ce fut une très bonne journée, on ne peut pas dire que j’ai ménagé mes cobayes volontaires : hésitations, demi-tours, passage sur une nationale,… le parcours aurait pu être un peu moins chaotique. Il n’en reste pas moins que j’ai désormais un bonne idée du coin (voir la carte ci-dessous avec infos et itinéraires) et que je ne peux que vous le recommander quel que soit le moment de l’année. À noter tout de même que la petite vallée de Hato-no-Su fait partie des spots à feuilles automnales sur Yahoo Japan et que vous pourriez vous retrouver au milieu d’une foule relative. Pas trop de craintes à avoir cependant si vous êtes prêts à vous éloigner un tant soit peu des deux ponts servant de spots photos : les gens en repartent aussi vite qu’ils y arrivent.

Le pont Kobashi de Hato-no-Su

Le pont Kobashi de Hato-no-Su.

Pour les prochaines randonnées, j’ajouterai certainement un temps de marche moyen et un niveau de difficulté. Considérant le nombre de détours que nous avons faits, je m’en passe pour cette fois-ci. Ah ! Une autre chose : n’hésitez pas à cliquer sur les mots « randonnées » de l’article pour avoir les autres rando dont j’ai parlé. Bonne balade ! 😉

Infos pratiques

Horaires : accès libre
Tarifs : accès libre
Accès : la gare de Hato-no-Su (鳩ノ巣) se trouve sur la ligne Oume (青梅線) qui relie les gares de Tachikawa (立川) et Okutama (奥多摩). Pour vous donner une idée, il faut environ 1h30 de la gare de Shinjuku (Tōkyō) (新宿) : le plus simple est de prendre un train rapide kaisoku (快速) sur la ligne Chûô (中央線) en partance pour Takao (高尾) et de changer à Tachikawa pour prendre la ligne Oume.
Liens utiles et références : Page Wikipédia (ja) – en automne, Yahoo Japan (ja) – Ligne Oume sur Wikipédia

Les environs de la gare de Hato-no-Su

Les environs de la gare de Hato-no-Su.

Plan – Itinéraires

Cliquez sur les différents points pour vous repérer et sur les lignes pour avoir des infos sur les différents passages.

La gare de Hato-no-Su ou comment prendre une seule photo floue d'un coin

La gare de Hato-no-Su ou comment prendre une seule photo floue d’un coin.

Dans les rues de Hato-no-Su - Rivière de Nishi

Dans les rues de Hato-no-Su – Rivière de Nishi.

Vallée de Hato-no-Su et la rivière Tama

Vallée de Hato-no-Su et la rivière Tama.

Vallée de Hato-no-Su et la rivière Tama

La rivière Tama.

Vallée de Hato-no-Su et la rivière Tama

Vallée de Hato-no-Su et la rivière Tama

Toujours la rivière Tama.

Vallée de Hato-no-Su - Une partie des berges est aménagée

Vallée de Hato-no-Su - Une partie des berges est aménagée

Une partie des berges est aménagée.

Vallée de Hato-no-Su et la rivière Tama

La rivière Tama.

Un air de rivière Sanzu

Un air de rivière Sanzu.

Le pont Kobashi de Hato-no-Su

Le pont Kobashi depuis les berges de la rivière.

Vallée de Hato-no-Su et la rivière Tama

Vallée de Hato-no-Su et la rivière Tama

Vallée de Hato-no-Su

Un promontoire rocheux qui surgit de nulle part : j’adore !

Vallée de Hato-no-Su

Vallée de Hato-no-Su et un début de couleurs automnales.

Vallée de Hato-no-Su - La chute de Suijin

La chute de Suijin.

Vallée de Hato-no-Su

Depuis le promontoire rocheux.

Vallée de Hato-no-Su et la rivière Tama

Toujours depuis le promontoire rocheux.

Vallée de Hato-no-Su - Bungalows

Des bungalows en bord de rivière un peu plus en aval.

Vue depuis le pont Ôbashi de Hato-no-Su

Vue depuis le pont Ôbashi.

Lac de Okutama

Le lac de Okutama peut être rallié à pied via un chemin de rando.

Couleurs automnales dans les environs du lac de Okutama

Couleurs automnales dans les environs du lac.

Lac de Okutama

Le lac de Okutama et son environnement montagneux à souhait.

Couleurs automnales dans les environs du lac de Okutama

Après le rouge, quelques feuilles dans les jaunes.

Date des clichés : 2011/11/20 – Objectifs et Apn : Lumix 20mm, 7-14mm et 14-42mm sur Panasonic GF2

 

S'abonner
Pour être mis au courant des nouveautés directement par mail