0%

Kyôto : Nijô-jô de nuit

夜中の二条城

0

Il était encore assez tôt quand je quittai Nara et je n’avais décidément pas encore envie de rallier Osaka pour aller dormir. D’un autre côté, il était déjà trop tard pour trouver quelque chose d’encore ouvert à visiter et je me voyais déjà traînant les pieds dans les rues chargées de monde de Dotombori. C’est un petit poster de la gare de Nara qui me sauva la mise avec l’annonce d’une ouverture de nuit du Nijô-jô à Kyôto…


 
Bien que je sois passé plusieurs fois dans la capitale impériale, je n’ai jamais pris le temps – allez savoir pourquoi – d’en visiter le palais. Un lacune enfin comblée ? Pas vraiment car seuls les jardins étaient accessibles, ne me donnant qu’une vague idée des lieux et me privant de ses intérieurs dont tout le monde parle temps.


 
L’endroit fut cependant délicieux à parcourir. De longs corridors balisés de lanternes m’entraînèrent sur leurs rails, faisant défiler les couleurs tamisées d’un décor toujours changeant. Rouge écarlate d’un feuillage au premier tournant, attroupement de touristes dont le jaune des flashs éclabousse l’une des portes principales, calme plat des douves aux eaux émeraudes et sérénité du jardin intérieur aux teintes miroitantes : c’était un festival de couleurs rythmé par le crissement du gravier sous les pieds du visiteur.


 
Et comme tout grand festival japonais, le final fut réservé à un feu d’artifice. Orchestré par des cerisiers dont les gerbes remplirent le ciel, ce fut une véritable voûte naturelle qui se forma au dessus de nos têtes, délicatement soutenue soutenue par de maigres piliers de lumière.


 
Une vision de rêve à ne manquer sous aucun prétexte ? Presque, le plus dur étant de faire abstraction de l’habituel cortège de boutiques, installées pour l’occasion, qui vous attendent au (dernier) tournant. Heureusement pour moi, j’en fus bien vite détourné car je tombai juste au début d’un petit concert de koto (琴) dont la mélodie finit de me raccompagner aux portes du château…

Infos pratiques

Horaires : ouverture spéciale en soirée entre la mi-mars et la mi-avril de 18h à 21h du dimanche au jeudi et jusqu’à 21h30 du vendredi au samedi
Tarifs : adultes – 400 yens; enfants – 200 yens
Liens utiles et références : page internet (japonais)

Les autres étapes de mon voyage

Voyage dans le Kansai (03/2008) : Himeji-jô => Kôko-en => Nara le soir => Nijôjô de nuit => Nara : l’envers du décor => Tôdaiji => Quartier de Zôshichô => Wakakusa-yama => Uguisu-no-taki => En arpentant Kasuga-yama (fin)

Date des clichés : 2008/03/28 – Apn : Canon EOS 40D

 

S'abonner
Pour être mis au courant des nouveautés directement par mail