0%
Village de Kusatsu - Vue du yubatake

Kusatsu Onsen – 草津温泉

En cette période de seishun 18 kippu, les week-ends passent et ne se ressemblent décidément pas. Alors que je n’ai toujours pas fini de relater mon voyage dans les environs de Nagoya, me voilà déjà reparti pour un périple d’une journée dans la bourgade de Kusatsu…

Village de Kusatsu - Vue du yubatake Village de Kusatsu - Vue du yubatake Village de Kusatsu - Vue du yubatake Village de Kusatsu - Parc sai no kawara


Ces derniers temps, le froid se fait de plus en plus intense, rendant mes départs matinaux plus rudes encore. Un petit déjeuner de fortune acheté au conbini du coin vite avalé et me voilà attendant le train de 6h30. Malgré l’heure, le quai est loin d’être désert – on est jamais seul dans cette ville, j’ai bien fini par le comprendre, et tout le monde tâche tant bien que mal de se protéger des bourrasques glacées qui nous claquent au visage comme des lanières cinglantes. De longues minutes passent. Le train arrive enfin.

Village de Kusatsu - la nuit, le village a des airs du Voyage de Chihiro du studio Ghibli Village de Kusatsu - la nuit, le village a des airs du Voyage de Chihiro du studio Ghibli Village de Kusatsu - la nuit, le village a des airs du Voyage de Chihiro du studio Ghibli Village de Kusatsu - la nuit, le village a des airs du Voyage de Chihiro du studio Ghibli


Le décor au dehors, d’abord teinté d’une nuit fuyante, s’embrase au fur et à mesure de ma progression vers le nord, mais finit par à nouveau laisser place à la froideur des couleurs tokyoïtes. Qu’importe, le sommeil s’immisce et ma vue finit par se troubler sur le visage bétonné de la capitale. Trois changements et quatre heures plus tard, j’arrive dans la gare de Naganohara-Kusatsuguchi, à partir de laquelle un bus JR m’emmène sur les hauteurs avoisinantes. Au beau milieu des montagnes se cache le hameau de Kusatsu, un panaché d’hôtels, restaurants et boutiques de souvenirs grouillant autour d’innombrables sources chaudes qui ont fait la renommée de la région. Ce micmac moderno-traditionnel est parait-il normal : “Il faut bien loger quelque part!” me dit-on…

Date des clichés : 2008/01/19 – Apn : Canon EOS 40D


Horaires
: le village est toujours accessible, mais les commerces ferment tôt
Tarifs : accès libre à de nombreux bains – compter dans les 800 yen pour les endroits payants
Accès : en train, depuis Ueno avec le “Limited Express Kusatsu” descendre à Naganohara-Kusatsuguchi (2h30); depuis Tôkyô avec le Jôetsu shinkansen descendre à Takasaki (50mn), puis prendre la ligne Agatsuma jusqu’à Naganohara-Kusatsuguchi (80mn). A partir de Naganohara-Kusatsuguchi, il faut prendre un bus JR (30mn – 670 yens). Il y a également des bus qui font le trajet Shinjuku-Kusatsu Onsen (4h15 – 3900 yens aller-retour).
Liens utiles et références : page internet (japonaisanglais)

S'abonner
Pour être mis au courant des nouveautés directement par mail