0%

Hôkoku-ji – 報國寺

Célèbre pour son bosquet de bambous, j’avais déjà essayé de me rendre un fois au temple Hôkoku, mais j’étais arrivé peu après sa fermeture. Si le temps n’avait rien d’idéal pour une première fois, je dois bien avouer ne pas du tout regretter la petite trotte qui sépare le temple du centre-ville…


Légèrement à l’écart, Hôkoku-ji gagne à être difficilement intégré dans un circuit d’une journée sur Kamakura. Certes, nous étions en semaine, mais à moins de tomber pile au moment de la visite d’un groupe, quelque chose me dit que l’endroit est quand même relativement épargné par la foule. Le jardin de bambous, comme les Japonais l’appellent, m’a également beaucoup plus. Pas de grande superficie couverte comme dans les environs d’Arashiyama à Kyôto, mais une promiscuité avec le végétal qui fait chaud au coeur, ne donnant nullement l’impression d’une énième promenade dans un pastiche pour touristes.


Même le jardin – mal entretenu selon mes dires, parfaitement agencé selon la personne qui m’accompagnait – contribuait finalement à vous faire sentir à l’aise, le visiteur se sentant irrémédiablement attiré par les quelques bancs présents pour une minute de contemplation.

Sympathique, telle sera mon impression finale pour ce petit temple. Je suis d’ailleurs bien content d’en prendre note rapidement ici même, car les photos que j’en ai prises donnent plus le tournis qu’autre chose ! Il y a des jours comme ça où on se dit qu’on aurait mieux fait de rester droit… 😉

Date des clichés : 2008/08/22 – Apn : Canon EOS 40D


Horaires
: du lundi au samedi de 09h à 16h – notez la possibilité d’y faire une séance de zazen de 08h à 10h tous les matins avec une petite collation (arriver avant 07h30)
Tarifs : adultes – 200 yens (enfants ?)
Accès : Le plus simple est de remonter la rue principale de Kamakura jusqu’au torii de Hachiman-gu. En étant face au torii et au petit pont de pierre qu’il y a juste derrière, prendre la rue à droite et la remonter jusqu’au bout où on se retrouve face à l’entrée d’un temple. Tourner à gauche et suivre la route principale sans jamais bifurquer. Marcher une bonne quinzaine de minutes environ. Laisser sur la gauche les escaliers menant à Sugimoto-dera (en face il y a un magasin Honda qui vend des scooters) et continuer en longeant une petite rivière. Hokoku-ji sera indiqué sur la droite au bout de cinq minutes.
Liens utiles et références : page internet (japonais)

S'abonner
Pour être mis au courant des nouveautés directement par mail