0%
Confection du mochi

Confection du Mochi : le Mochi Tsuki (餅つき)

Le mochi est un espèce de “gâteau” de riz collant qui n’a pas énormément de goût certes, mais cela permet de l’utiliser dans différents plats ou de “l’assaisonner” à sa préférence. Même si à l’heure actuelle on peut en acheter toute l’année, traditionnellement on le confectionne en décembre et on en mange lors de la période des fêtes. C’est un plat qui fait partie de la culture japonaise même si sa texture collante engendre des accidents chaque année, surtout chez les personnes âgées qui ont tendance à ne pas assez le mâcher.

Confection du mochiConfection du mochi


Pour faire du mochi, c’est assez simple: on a besoin de riz à mochi, d’un usu, d’un kine… et d’une bonne dose de vigueur dans les bras! Le riz est laissé à macérer une nuit dans de l’eau et est cuit à la vapeur le jour de la confection. On peut utiliser un ustensile assez moderne comme ci-dessus pour la cuisson.

Confection du mochiConfection du mochi


Une fois que le riz a atteint la bonne texture, on le verse dans le usu (le récipient en bois donc) et on le pilonne à l’aide du kine (le “marteau”). En général, le pilonnage se fait à deux en rythme, alors qu’une troisième personne est chargée de recentrer la masse de riz et de veiller à ce qu’elle ne sèche pas trop, pour éviter qu’elle ne colle au kine (cliché ci-dessus à droite).

Confection du mochi

Le rythme est bien sûr très important pour éviter les accidents, mais cela reste tout de même un plaisir et une fête où petits et grands sont invités à participer. Une fois terminé, on prend la masse de mochi et on en fait des boules de taille réduite que l’on consomme de différentes façons: shôyu (sauce soja) et nori (algues séchées); pâte d’azuki (haricots rouges souvent utilisés dans les gâteaux japonais car sucrés); daikon (radis blanc géant) et shôyu;…

Confection du mochiConfection du mochi
Quand je vous disais que ça collait… 😉

S'abonner
Pour être mis au courant des nouveautés directement par mail