0%
Hanagô et Yukata

Itô et Kawana - 伊東・川奈海岸・華号座敷列車

Nous continuons aujourd’hui notre série des plages de l’été avec Itô et Kawana, deux bourgades de la péninsule d’Izu auxquelles j’ai accédé en utilisant un train pas comme les autres…

Le train HanagôLe train HanagôLe train Hanagô - L'intérieur est fort bien équipé avec distributeur d'eau chaude, congélateur et karaoké

Normalement desservie par la ligne JR Tôkaidô, la petite station balnéaire d’Itô accueille pendant la période estivale Hana-gô, un train qui a la particularité d’offrir à ses voyageurs un agencement à la japonaise. En montant à bord, on se retrouve ainsi dans une pièce entièrement recouverte de tatamis et rappelant fortement une de ces salles pour repas de groupe que l’on trouve dans tout bon izakaya.

Le train HanagôLe train HanagôLe train Hanagô

Étant parti en semaine, le train normalement complet était quasiment vide. Bien qu’idéal pour un petit somme matinal, il faut bien avouer que cela manquait un peu de chaleur humaine, et j’étais donc bien content de pouvoir profiter de la conversation assez animée de trois salarymen, qui parlait travail à grand renfort de chûhai en cette heure fort matinale. Je pris tout de même le temps de m’esquisser quelques minutes afin d’aller explorer le reste du train, qui resta finalement désert jusqu’à mon arrivée à Itô.

Himono dans la ville d'Itô - Bouches de seicheHimono dans la ville d'Itô - SeichesHimono dans la ville d'Itô

Itô est connu pour ses onsen et ses himono (poissons salés et séchés). Le but du week-end était donc clair: se prélasser à la plage tout en profitant des sources d’eau chaude et des bons petits plats de mon ryokan. Mon 350D pensait également pouvoir se la couler douce dans son sac rembourré, mais c’était sans compter la découverte de Tôkaikan, un magnifique ryokan qui mérite presque à lui seul le déplacement depuis Tôkyô .

Sanctuaire du village de KawanaVue de la plage de KawanaPlage de Kawana

Si la ville d’Itô me laissa vraiment un bonne impression, je fus beaucoup moins convaincu par sa plage de sable grisonnant. Apprenant que le village voisin offrait une plage de graviers, je me suis dirigé vers Kawana en train local. J’eus l’occasion de constater à mon retour que le bus aurait été une bien meilleure alternative, car moins cher et surtout parce qu’il vous dépose juste devant la plage. Que le ciel fort menaçant des photos ne vous trompe pas : l’endroit est fort agréable, très certainement peu fréquenté même en été, et le sanctuaire local dégage une atmosphère si particulière que les plus sensibles d’entre vous auront du mal à y pénétrer. Sceptiques ? Allez donc y faire un tour à l’occasion.

Une des spécialités d'Itô : la bouche de seiche. Un vrai régal si vous les dégustez revenues au beurre avec une bonne bière

Date des clichés : 2007/07/19-20 – Apn : Canon EOS 350D

S'abonner
Pour être mis au courant des nouveautés directement par mail