0%

Imoni, spécialité du Tôhoku – 芋煮・東北の味. J’étais sur le point de finir mon kuri-gohan lorsque le plat principal, des Imoni Soba, est arrivé. Affiché en grands caractères à la devanture de la plupart des restaurants du coin, le choix n’avait pas été des plus cornéliens pour cette spécialité locale mais encore fallait-il qu’elle tienne vraiment la route. Verdict et impressions.

Imoni Soba à Yamadera

Après recherche, imoni (芋煮) est semble-t-il un bouillon de viande garni de petites patates rondes dont les habitants du Tôhoku sont friands en automne. Visiblement, il est populaire d’en consommer en extérieur, au bord des rivières notamment, tout comme on ferait un barbecue entre amis. Il semblerait qu’il existe de nombreuses recettes différentes selon les localités – et ce même au sein d’une même préfecture – mais j’ai eu droit pour ma part à la variante à base de bœuf, sucre et sauce soja, rendant le bouillon assez doux en bouche. Le tout se marie très bien avec les soba, mais on peut aisément imaginer que le même plat puisse se faire avec des udon ou des hôtô.

Verdict : Image hosted by Photobucket.comImage hosted by Photobucket.comImage hosted by Photobucket.com Tout comme pour le kuri-gohan, trois cochons pour les imoni soba. La spécialité du imoni en elle-même est très certainement absolument excellente, mais le plat qu’on m’a servi cette fois-ci manquait, en plus d’un prix un peu gonflé, d’un je-ne-sais-quoi qui m’empêche de lui mettre plus. Les soba étaient certes cuits à point mais manquaient de goût (très certainement pas du fait-maison). Enfin bon, si vous êtes dans les parages et que vous ne voulez pas tenter le diable, ça reste tout de même une valeur relativement sûre pour faire un bon déjeuner… en attendant de dénicher quelque chose de mieux. 😉

Date des clichés : 2009/10/19 – Objectifs et Apn : Canon EF 50mm f/1.8 MkII sur Canon EOS 40D

[toggle title= »Infos pratiques » state= »closed »]
Horaires : Onoya faisant aussi hôtel, pas d’horaires indiqués sur leur site mais ils servaient toujours le déjeuner vers 14h.
Tarifs : environ 1000 yens si je me souviens bien, là aussi avec des tsukemono
Accès : c’est juste à la sortie de la gare de Yamadera
Liens utiles : Yamadera Pension Onoya (ja)

[toggle title= »Carte de Yamadera et ses environs » state= »closed »]

Cliquez sur les différents sites pour vous repérer.


S'abonner
Pour être mis au courant des nouveautés directement par mail